2. Ilha Grande & Paraty  

Arrivée le 29 octobre (6j, 6n)



ABRAAHO

Dès notre arrivée ... .

... on découvre une île escarpée, entièrement couverte par une forêt tropicale très dense ...


... et le village d'Abraao, paisible, sans voiture, sans béton, apparemment préservé du tourisme de masse, ...


...avec sa petite église modeste mais bien vivante et carillonnate.



• Lopes Mendes  

Belle randonnée qui nous mène de Abraao aux minuscules bourgades de Las Palmas, ...

... et de Pouso ...

... et jusqu'à la très belle plage Lopes Mendes de "sucre-glace" - tellement le sable est blanc et fin.







NB. Pas mal de gens sur cette plage, la plupart venue par bateau.

Retour à Pouso, pour prendre un taxi-boat. Après 3h30' de marche sportive, sur un chemin escarpé et glissant, un petit café pour se réconforter, en attendant le taxi-boat qui nous ramène à Abraao.


• Feiciteira  

Une autre belle randonnée qui nous fait longer l'océan ...







... et nous amène jusqu'à une petite plage où il fait si bon se plonger dans l'eau pour se rafraîchir.

Retour en taxi-boat et réconfort.



• Vila Dois Rios  

Dernière rando (5h, AR) de notre séjour à Ilha Grande. Par un chemin pas très pittoresque mais qui offre, tout de même, de beaux points de vue, ...

Au loin, la cote brésilienne vers Angra dos Reis

Abraao, vu du col.


.... longe un torrent ...


... on parvient au petit village de Dois Rios, perdu au milieu de nulle part, et ...

... à sa plage, quasi déserte, qui vaut le voyage ...



... et nous invite à la baignade.



3. PARATY

Petite ville coloniale de bord de mer qui semble n'avoir pas bougé depuis sa fondation au XVIIIe siècle.

Nous n'avons pu prendre cette photo car l'église était cachée par la tente qui abritait la Folia gastronomica (cf. ci-dessous).


On loge dans une modeste pousada, au coeur d'un quartier populaire. On dîne dans des petites lanchorete, avec les gens d'ici. On a l'impression de découvrir le vrai Brésil. Ambiance paisible. Des enfants s'égaillent dans les rues, ...

... des femmes assises devant leur maison discutent avec animation, les hommes sont souriants et nous font des petits signes (pousse levé) pour nous signifier que tout va bien. Les arbres sont en fleurs ...

... les rues pavées ...


     


     


     

... ou en terre ...


     

... sont innondées, dès que la mer monte.


     

Des terrasses accueillantes.


De belles demeures, ....

... de belles églises, ....



... en bord de mer, ....


... dans un cadre superbe.


Sensation de quiétude absolue (que l'on avait déjà éprouvée dans les petits villages du nord du Laos) dont chacun profite, à sa manière.

Clo étrenne son tout nouveau turbante, en dégustant un açai.

Michel, sur la plage de Jabaquara, se demande si "on ira tous au Paraty", comme l'affirme le Routard.



• Rencontre sur les chemins

Les brésiliens aiment la France et les français aiment le Brésil. Lucas en est un bon exemple : jeune ingénieur, spécialiste en intelligence artificielle, il est venu passer 3 mois au Brésil pour travailler - au calme et dans des conditions idéales, nous explique-t-il - à la création d'une start-up et au développement d'un logiciel expert. Le plus dur, pour lui, va certainement être de rentrer cet hiver en France.