15. Antigua et sa région  

Arrivée le 27 décembre depuis Lima, par avion et voiture (3j, 3n)



• Route de Ciudad Guatemala à Antigua

Même trafic dingue qu'à Lima mais, cette fois, on est dedans !
Voiture de location à bout de souffle, embrayage limite, freins poussifs. Pas tout à fait ce qu'il faut pour se sentir en sécurité, au milieu de bus lancés à toute allure, faisant hurler leurs klaxons pour obtenir le passage et de camions zizaguant pour doubler, à droite, à gauche, des voitures qui traînent ou s'arrêtent brusquement, sans prévenir.
Pas les meilleures conditions pour admirer le paysage.

On se réconforte, à notre arrivée à Antigua, dans le charmant petit hôtel où nous passons la nuit.

Le patio.

Sur la terrasse de l'hôtel


• Visite de la ville 

Antigua vue du Cerro de la Cruz

Jolie ville qui nous rappelle Parati, avec ses ruelles aux pavés mal ajustés, ses maisons coloréées et fleuries, ,..




... ses nombreuses églises, ...

Catedral de San José


La Iglesia de la Merced détruite et reconstruite plusieurs fois

Santa Clara

... son atmosphère paisible, ...

       

Sur la plaza major

Palacio del los Capitanes

Qui pourrait se douter qu'il s'agit de l'intérieur d'un Macdo ?

... malgré les bus pétaradants qui la sillonnent...

       

       

       

Les bus multicolores de Antigua.
Bien plus beaux, à l'arrêt, que lorsqu'ils vous collent au derrière pour passer.

... ses fréquents tremblements de terre ...

       

Vestiges d'édifices mis à bas par des tremblements de terre.

... et les volcans, en activité, qui l'entourent.

Le Fuego qui a fait 118 morts et des centaines de disparus, le 3 juin dernier
(3000 d'après les gens d'ici !?) et s'est manifesté à nouveau le 18 novembre.


• Panajachel 

Passage (trop) rapide dans cette ville pitoresque, située au bord du splendide lac Atitlan.


    

Le lac est bordé par trois volcans : San Pedro, Tolimán et Atitlan.


• Ciudad Guatemala

C'est malgré nous que nous visitons la capitale. Plus de place dans l'avion "surbooké" qui devait nous emmener à Flores pour visiter le site aztèque de Tikal.

Que faire dans cette ville que d'aucuns considèrent sans intérêt ou signalent comme excessivement dangereuse (cf. les recommandations du Conseil fédéral suisse : Conseils aux voyageurs) ?

Il fait très beau. On va faire un tour sur le Parque central ...

La fontaine de la Plaza major, et le Palacio nacional.

... et voir la cathédrale du XVIIIème siècle. ...

... A l'intérieur, une messe est célébrée. ...

... On est immédiatement emporté par la musique et la beauté des voix  . On s'assoit pour assister à la fin de la messe ... et à la suivante.


On finit par sortir de la cathédrale pour redescendre sur terre, au milieu des couleurs vives du Guatemala.


Sur le chemin du retour, on traverse quelques belles rues, ...

... et places ; ...

... on croise quelques bâtiments originaux.



Finalement, Ciudad Guatemala n'est pas aussi terrifiante, laide et sale qu'on le dit !



• Rencontre littéraire

Rosario, argentine, vit depuis 20 ans au Guatemala, passionnée par les livres, travaille dans la restauration pour gagner sa vie. ...

... Comprenant que nous sommes français, elle nous apprend que Antoine de Saint-Exupery a séjourné à Antigua, à la suite du crash de son avion au cours duquel il a été gravement blessé, et aurait écrit ici, pendant sa convalescence, El Principito ("Le petit prince").
Le baobab du conte serait un kapokier, l’arbre national du Guatemala. Le volcan en activité de l'astéroïde B-612 serait El Fuego et les deux volcans endormis, Agua et Acatenango.

El Principito a eu un impact énorme en Amérique du Sud. On nous en a parlé plusieurs fois, au cours de notre voyage.


• Rencontre musicale

Saisis par la beauté des chants que nous entendons en entrant dans la cathédrale de Ciudad Guatemala, nous voulons, à tout prix, savoir qui chante et connaître les titres des oeuvres interprétées. On rencontre, derrière l'autel, quelques-uns des chanteurs de la Capella Cantorum de Guatemala. On les remercie du grand plaisir qu'ils nous ont donné.

Pour les retrouver sur facebook : Capella cantorum