Le Cambodge

Sou sdey សួស្តី

"Charge ta charette suivant sa contenance."














Réflexions personnelles en quittant le Cambodge.

Le pays connaît, parait-il, une croissance forte ; ça ne se voit pas beaucoup. Ce qui frappe, en revanche, c'est l'extrême pauvreté, la saleté partout, la violence latente. A part quelques projets immobiliers pharaoniques et des hôtels de luxe réservés aux riches touristes, tout semble à l'abandon. On se demande vraiment ce que font les dirigeants pour ce pays. Comme le montrent le raidissement du régime de Hun Sen, au pouvoir depuis 33 ans, et l'arrêt récent de la cour suprême interdisant la principale formation d’opposition, le Cambodge ne s'est pas encore libéré de son histoire, n'a pas encore complètement chassé ses fantômes khmers rouges et pourrait retomber prochainement dans la dictature. On est triste pour ce pays dont la population est si attachante.