2. Luang Prabang   

Arrivée le 5 novembre à 15h20, par avion, depuis Bangkok - 5,5 jours, 6 nuits.




• Premières impressions de Luang Prabang

Quel contraste avec Bangkok. On est surpris de se retrouver en pleine campagne, dans un lieu paisible, au milieu des montagnes, quand on sait que Luang Prabang est la capitale touristique du Laos !


Notre "backpackers" est niché au coeur d'une végétation exubérante.


Nous y sommes accueillis avec chaleur et simplicité. On y trouve immédaitement nos aises.



• En flânant dans les rues de la ville

Luang Prabang a un charme fou. Quiétude et simplicité dans un cadre majestueux, vestige de l'ancienne capitale du royaume de Lan Xang.



Beaucoup d'enfants. Qui s'égayent à la sortie des écoles.

         


                                 

Des marchands partout.


Des moines vénérés par la population. A tel point que les établissements doivent fermer à 23h, pour que les gens ne se couchent pas trop tard et puissent aller leur donner l'aumone (Tak Bat ou Sai Bat), au lever du soleil, comme le veut la tradition.

   


• Ascencion du mont Phousi

Un peu de cardio-training, pour garder la forme. Du sommet, on perçoit bien la place de la végétation dans la ville.


Au retour du mont Phousi, un couple d'écossais sympas nous prend en photo.


• Les chutes de Kuangsi 

Petite randonnée, d'une dizaine de kilomètres, à travers la forêt tropicale, jusqu'à une grotte (plus exactement, un boyau souterrain assez long et très étroit par moments) où sont dressées quelques statues du Bouddha aux pieds desquelles les laotiens viennent déposer leurs offrandes.


La forêt est très dense. On y croise de superbes banians dont certains peuvent avoir plusieurs dizaines de troncs.



• Tour en vélo dans la campagne environnante

Il suffit de traverser Mékong sur un petit ferry ...



... pour se retrouver sur un chemin de terre, croiser des buffles conduits par des gamins et traverser des petits villages perdus au milieu de nulle part.



• Le Mékong  

Promenade en "slow-boat" sur le majestueux Mékong ...


... retour à Luang Prabang au crépuscule.



• Temples et art sacré 

Les temples sont partout même là où on les attend le moins.
Ils nous paraissent plus authentiques, moins clinquants et finalement plus beaux que ceux que nous avons vus à Bangkok.






• Toujours de belles rencontres

Quatre jeunes fort sympathiques rencontrés dans le tuk-tuk nous conduisant aux chutes de Kuangsi. Une américaine, un taiwanais et deux françaises. On vous laisse deviner qui est qui.


Un couple de Stéphanois très drôles avec lesquels nous avons dîné (royalement) sur le trottoir.

Soirée totalement improbable en compagnie de deux jeunes grenoblois. Elle - Sarah - brillante docteur en biologie, se lançant dans une start-up high tech spécialisée dans le domaine du diagnostic médical, lui - Paul - ouvrier életricien, homme de terrain mais néanmoins poète, esthète et philosophe, curieux de tout, avide de savoir. On espère bien les revoir à Grenoble.


Un laotien - devenu australien - ayant fait mille métiers à travers le monde (y compris en France) qui nous a donné de précieux conseils sur les choses à faire - et à éviter de faire - à Luang Prabang et une très belle chinoise qui rêve de rencontrer l'âme soeur et une vie meilleure en Occident.