4. Kaikoura et Hanmer Springs  

Arrivée dans la soirée du 16 mars.  (4j, 5n)



4.1. KAIKOURA


On ne vient pas à Kaikoura pour le charme de la ville (qui n'en a aucun) ou la beauté des alentours (pas désagréables, mais on trouve mieux, partout ailleurs dans l'île sud). On y vient pour voir des baleines, des dauphins, des phoques et des albatros.

Après avoir réservé nos places pour voir les dauphins le lendemain, on profite de l'apparition du soleil pour aller observer la colonie de phoques, au bout de la presqu'île ...

Même en passant à quelques centimètres, on ne les "disturb" pas tant que ça !

Vraiment pas très actives, ces grosses bêtes.


... et faire le Peninsula walkway (4h).


• Dusky dolphins watch  

Pas facile de photographier ou de filmer des dauphins, quand la mer est houleuse ...

... On est très chahuté. Il faut s'aggriper à la rembarde, sous peine de passer par dessus bord. Mais il y en a tant, autour du bateau, qu'on finit par en saisir quelques uns.



On aperçoit également des albatros - "vastes oiseaux des mers" - sans parvenir à les photographier ni de près, ni en vol. Dommage, ils sont si majestueux.


Heureusement, d'autres ont eu plus de chance que nous. On en profite !

   

Le tangage n'a pas permis à Clo de faire ces photos. Mais c'est exactement ce qu'on a vu.


Le retour est très agité. Sur le bateau, tout le monde - à part l'équipage et Michel (marin breton) - traverse des moments difficiles... Sur la terre ferme, tous se disent enchantés par ce bel après-midi en mer... et contents d'être arrivés à bon port.



• Whale watch flight  

Cette fois, ce n'est pas en bateau que l'on va voir les baleines. C'est en avion !
Le camping est à 300 mètres du minuscule aérodrome de Kaikoura.

   

Il fait très beau. Nous ne sommes jamais montés dans un petit coucou (un Cessna 172). On en profite !

   

Vu d'en haut, tout paraît plus beau.

On aperçoit, enfin, une Sperm Whale (16 à 18 mètres de long, 40 à 50 tonnes, en moyenne). Pas facile de voir ces grosses bêtes. Elles viennent respirer à la surface pendant 10' puis repartent sous l'eau pendant 40'.


Plus difficile encore à photographier, depuis l'avion qui nous donne le tournis, que les dusky dolphins par mer agitée.


On survole également un colonie de dauphins. Cette fois, c'est moins beau d'en haut que d'en bas.

Au cas où vous ne les auriez pas reconnus, les dauphins sont les petites tâhes noires, dans l'eau.




Jeunes allemands, dans un camping.

Jim, un allemand de Munich. On le rencontre, quelques minutes avant de monter dans le petit avion qui va nous faire survoler les baleines, lorsque Clo s'aperçoit qu'elle a oublié l'appareil photo et se met à courir pour le chercher. "If you do not have a good brain, you need to have good legs". Cela l'amuse (la formule, l'accent, peut-être les deux ?) ; ça suffit pour qu'on se mette à parler de son voyage et du nôtre. Malheuresement, on ne se retrouve pas dans le même avion. Dommage !

Julia et Diniz, encore deux jeunes allemands de Francfort (on aura rencontré beaucoup d'allemands, de toutes les villes sauf de Berlin). Lui est ici depuis six mois en tant que cuisinier. Elle, l'a rejoint pour quelques semaines et doit repartir bientôt.


Préceptes néo-zélandais

Affichées ou écrites dans la salle commune du camping de Kaikoura, ces maximes qui traduisent si bien l'état d'esprit néo-zélandais.






4.2. HANMER SPRINGS

Changement complet de décor. Après les embruns et les animaux marins du Pacifique, on se retrouve au milieu des montagnes ...


... dans la station thermale de Hanmer Springs, connue pour ses sources naturelles d'eaux chaudes (35° à 42°), riches en minéraux.

• Thermal pools  

Pas de Clo, cette photo. Mais elle correspond bien à ce que nous avons vu en arrivant aux thermal pools


Le temps est superbe. On ne tarde pas à se jeter à l'eau.

Clo ne laissera aucun bassin de coté.

• Conical Hill  

Avant de reprendre la route pour Nelson, on s'accorde une petite balade (2h) sur "Conical Hill". On traverse d'abord une forêt de cyprès, de cèdres et de sapins géants ...


... dans laquelle les champignons poussent... comme des champignons.

     

Au sommet, panarama à 360°.

    

Au retour par les "Woodland ponds", végétation luxuriante ...

    

... parcs anglais et églises anglicanes.

    


Néo-Zélandais, dans une piscine.

En Nouvelle-Zélande, on peut faire des rencontres partout ... surtout quand on se trouve dans un espace restreint et que l'on se sent si bien dans une eau à 41°. Brian et Tracy, ravis que nous soyons ravis de notre séjour dans leur beau pays.